Maison d'Ampère
Musée de l'électricité
Salle de projection
La Boutique
Muséologie

      Visite du musée - Maison d'Ampère






. . .   . . .

La troisième salle de l’étage dite "salle des trois Ampère" est consacrée à André-Marie Ampère (1775-1836) ainsi qu’à son père Jean-Jacques (1733-1793) et à son fils Jean-Jacques-Antoine (1800-1864). Sont exposés notamment des portraits, livres et manuscrits

évoquant la vie et l’œuvre des trois Ampère, tels que la lettre testamentaire de J.J. Ampère datée du 23 novembre 1793, deux jours avant son exécution, où l’on trouve cette phrase prophétique à propos d’André-Marie "Quant à mon fils, il n’y a rien que je n’attende de lui" ou les ouvrages rédigés par Jean-Jacques-Antoine, littérateur et historien, qui fut membre de l’Académie Française. On a rassemblé dans cette salle des originaux ou des photocopies de textes montrant l’écriture caractéristique du savant tels que la première page de son journal intime "Amorum" et de nombreuses lettres, ainsi que des exemplaires de ses mémoires, notamment son ouvrage édité en 1826 "Mémoire sur la théorie mathématique des phénomènes électrodynamiques uniquement déduite de l’expérience" et une copie du "Mémoire sur la rectification d’un arc de cercle" qu’il présenta à l’Académie de Lyon en 1788, alors qu’il avait treize ans et demi.

La salle suivante affectée aux grandes commémorations contient entre autres les panneaux rappelant les cérémonies qui marquèrent le centenaire de la mort d’Ampère et la maquette de la statue du savant due à Testor qui a été érigée à Lyon, place Ampère.

Retour haut de page
. . .   . . .