Maison d'Ampère
Musée de l'électricité
Salle de projection
La Boutique
Muséologie

      Visite du musée - Maison d'Ampère






. . .   . . .

La seconde salle contient des maquettes illustrant des expériences qui conduisent progressivement des lois fondamentales de l’électromagnétisme à leurs applications. Y figurent tout d’abord l’action du champ magnétique terrestre sur un solénoïde en parallèle à son action sur une aiguille aimantée et une expérience montrant l’identité des effets magnétiques produits par les solénoïdes et les aimants. Un télégraphe électrique construit d’après une idée d’AMPÈRE mais qui, faute de moyens techniques appropriés, n’avait pu être réalisé par le savant, l’électro-aimant auquel sont attachés les deux noms d’ARAGO et d’AMPÈRE, et une roue de BARLOW qui constitue le premier moteur électrique rotatif indiquent les voies dans lesquelles va s’engager la technique en s’appuyant sur les travaux initiés par AMPÈRE afin de mettre l’électricité au service de l’homme. Deux autres expériences installées dans cette salle mettent en évidence les mouvements de rotation que peuvent produire les forces électromagnétiques.
Dans l’une réalisée par FARADAY et interprétée par AMPÈRE, une spire circulaire dans laquelle le courant se partage entre les deux moitiés tourne dans le champ magnétique créé par un pôle d’aimant

et dans la seconde due à AMPÈRE, c’est l’aimant qui entre en rotation lorsqu’un courant le parcourt de son extrémité à son milieu.

Au centre de la salle sont disposées deux tables d’expériences. La première provenant de l’Université de Genève contient des appareils qu’avaient utilisés dans cette ville le physicien genevois de la Rive et Ampère lui-même. La seconde est une copie de celle ayant servi à Ampère pour illustrer ses cours au collège de France qui se trouve au Deutches Muséum de Munich. On constate la présence sur cet appareillage de contacts au mercure employés ensuite pendant des décennies dont Ampère a été le premier utilisateur.

Retour haut de page
. . .   . . .