La Vie d'Ampère
L'Œuvre d'Ampère
Quelques dates

      Biographie d'André-Marie Ampère - Quelques dates






. . .

La biographie chronologique d'Ampère

  • 1775 : naissance le 20 janvier d'André Marie Ampère à Lyon, fils de Jean-Jacques Ampère 42 ans et Jeanne-Antoinette Desutières-Sarcey 25 ans.
  • 1782 : la famille Ampère s'installe dans la maison de Poleymieux hachetée en 1771.
  • 1785 : naissance de Joséphine sa sœur cadette qui sacrifiera sa vie à son ainé.
  • 1788 : à 13 ans, il soumet un mémoire de mathématiques à l'Académie des Sciences et Belles Lettres de Lyon.
  • 1791 : la révolution sévit à Poleymieux : perquisitions, pillage et incendie du château.
  • 1792 : Antoinette, la sœur ainée d'André-Marie meurt à 20 ans.
  • 1793 : la ville de Lyon est réprimée par la Terreur révolutionnaire. Son père est guillotinné.
  • 1798 : il donne des leçons particulières d'algèbre à Lyon et se fait connaître dans les milieux scientifiques.
  • 1799 : Après une cour assidue de 3 ans, le 6 août il épouse la jolie Catherine Antoinette Carron appellée Julie.
  • 1800 : le 12 août, naissance de son fils Jean-Jacques.
  • 1801 : il obtient le poste de Professeur de physique chimie à l'École Centrale de l'Ain à Bourg en Bresse.
  • 1802 : suite à la publication de ses travaux "Considération sur la théorie mathematique du jeu", il est nommé Professeur de mathématiques au Lycée de Lyon.
  • 1803 : sa jeune épouse meurt à 30 ans.
  • 1804 : il est nommé Répétiteur à l'École Polytechnique à Paris.
  • 1806 : il épouse en secondes noces Jeanne-Françoise Potot (Jenny), qui meurt à 88 ans en 1866 à Versailles, avec laquelle il a une fille, Albine (1807-1842 sans descendance).
  • 1808 : il est nommé Inspecteur Général de l'Université puis Professeur à l'École Polytechnique.
  • 1809 : après sa séparation matrimoniale, il est en charge de ses deux enfants, sa sœur Joséphine vient à Paris avec sa mère qui décède peu après.
  • 1814 : après 10 ans de travaux en chimie (découverte de corps simples : Chlore, Fluor ; nombre d'Avogadro-Ampère), il est élu à l'Académie des Sciences.
  • 1819 : vente du domaine de Poleymieux, achat de la maison rue Fossés-Saint-Victor à Paris (aujourd'hui rue Cardinal Lemoine).
  • 1820 : à la suite de la découverte d'Œrsted, il étudie les relations électricité, magnétisme.
  • 1827 : sa publication du traité sur "la théorie mathématique des phénomènes électrodynamiques", déduction de ses expériences, le rend célèbre.
  • 1836 : Inspecteur Général de l'Université, à 61 ans il décède le 10 juin à l'infirmerie du lycée Thiers de Marseille lors de sa tournée d'inpection. Il y sera inhumé.
  • 1838 : décès de sa sœur cadette Joséphine (sans descendance).
  • 1869 : Sa dépouille est ramenée à Paris. Au cimetière de Montmartre, il repose au coté de son fils Jean-Jacques décédé en 1864 sans laisser de descendance.
  • 1881 : le congrès international des Électriciens donne le nom d'Ampère à l'unité du courant électrique. l'Ampère est depuis l'une des sept unités fondamentales du Système International.
  • .
    Frise chronologique de la vie d'Ampère (site du cnrs)
    Retour haut de page        
    . . .