Projet Ampère


Ateliers découverte
Location Espace Ampère
Colloques, séminaires
Conférences
Expositions temporaires
Fête de la science
L'ion Rallye
Journées du patrimoine

             Conférence-débat Production de l’Électricité
                        actuellement et dans l’avenir





Une conférence-débat animée par Jacques LONGUET, Délégué Régional EDF en Auvergne Rhône-Alpes Vendredi 22 septembre 2017, à 17 h ...


Après la COP 21, tenue à Paris fin 2015, les États présents ont pris conscience de l'urgence à agir contre les émissions anthropiques de gaz carbonique et se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz carbonique.

En effet depuis le début de l'ère industrielle, la température moyenne du globe s'est élevée de 2 °C environ en raison de l'effet de serre lié à la concentration en gaz carbonique dans l'atmosphère due à la combustion des combustibles fossiles. Et la tendance actuelle nous place sur une trajectoire de + 8 °C d'ici la fin du siècle.

Or tous les climatologues sont d'accord pour dire qu'au-delà de + 4 ° en 2100, le phénomène peut échapper à tout contrôle par la moindre absorption des océans et les émanations de méthane dues au dégel du permafrost.

Il a donc été décidé par les pays, participant activement à la conférence COP 21, de mettre en place les dispositifs qui limiteraient les émissions de gaz carbonique de façon à ne pas dépasser + 2°C d'ici la fin du 21éme siècle. Et la France a pris l'engagement de réduire de 75 % ses émissions de gaz carbonique en 2050 par rapport aux émissions de 1990.

Il s'agit d'une véritable révolution en matière de consommation énergétique, dans un des pays industriels du monde, parmi ceux qui émettent déjà à ce jour le moins de gaz carbonique par habitant et par an. Et ce grâce notamment à son mix de production décarboné équilibré entre une base nucléaire et hydraulique totalement décarbonée autorisant un développement harmonieux des ENR électriques intermittentes (photovoltaïque, éolien).

Pour parvenir à cet objectif, nous devons réduire drastiquement notre consommation de combustibles carbonés tout d’abord en consolidant le niveau de production décarbonée de la base puis en faisant des économies d'énergie notamment dans le résidentiel-tertiaire, de la substitution des carburants pétroliers des véhicules par de l'électricité décarbonée embarquée, et une utilisation massive des énergies renouvelables thermiques.

Un jeu de transparent pourra vous être transmis à l’issue de la réunion.

Discussion autour d’un verre de l’amitié. Entrée gratuite, inscription préalable sur contact@amperemusee.fr